top of page
Rechercher

Rendre palpable l'invisible

Pour cette seconde publication, je partage l'article de la journaliste Hamel Bechiche, qui était venue me rendre visite en août 2022 afin de réaliser un interwieuv pour les Portes Ouvertes des Ateliers d'Artistes du 7 au 9 octobre 2022. Hamel était accompagnée du photographe Dominique Lampla pour le Département du Nord.

Je tenais à les remercier pour leurs visites et les fabuleux échanges.

Bonne lecture.

Emilie.




À Bruille-Saint-Amand, Émilie Picavet rend palpable l'invisible


Pour cette artiste plasticienne, créer a toujours été une évidence. Sa passion s'exprime de multiples manières pour traiter des sujets forts. Rencontre avec une femme engagée.


Émilie Picavet nous accueille chez elle, à Bruille Saint-Amand, dans son petit atelier de 9 m².  Un lieu qui va bientôt s’agrandir grâce à l’allocation d’installation d’atelier d’artiste obtenue de la DRAC. Le compagnon de l'artiste a donc entamé les travaux de restauration de leur ancien garage pour en faire un nouvel atelier de 30 m². Il faut dire que quand elle est dans sa bulle, la plasticienne ne compte pas ses heures.


Aux murs sont accrochées des photos qui inspirent les créations d'Émilie. Sur son bureau, des os de seiches sont alignés les uns à côté des autres. L’artiste a cette particularité, elle détourne régulièrement des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art.

Cette fois-ci, elle est partie d’un souvenir d'enfance : Je ramassais très régulièrement des os de seiches avec ma mère lorsque j’étais enfant. Cet été, en les voyant par centaines sur la plage, je m’en suis souvenue et l’idée m’est venue spontanément de les graver pour en faire une représentation d’organes génitaux féminins. Je me questionne sur la condition féminine, et la femme en tant que telle m’inspire beaucoup.


En témoigne aussi une œuvre en cours qui trône au milieu de la pièce. Il s’agit d’un tamis industriel qu’Émilie Picavet a sérigraphié et brodé pour en faire… un mamelon. À travers cette œuvre, l'artiste souhaite faire transparaître tout ce qu’un sein féminin peut représenter : la douleur d’une maladie, l’allaitement ou la féminité.


Pour lire la suite de l'article, rendez-vous sur le site Le Nord.


39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page